Pas marron sur la chataigne !

A l’école primaire, le terrain était rempli de marronniers. Alors je peux vous dire que le « marron » je connais sur le bout des doigts hein. Le bourgeon terminal, les bourgeons auxiliaires et la bourre cotonneuse m’ont habité jusqu’au CM1.

Bon ok, ce n’était pas des « marrons qu’on mange », l’instit nous l’a assez répété.

Bon ok, on en a tous gouté hein, parce que les instits ça raconte n’importe quoi d’abord.

Bon ok, on a tous conclu que c’était vraiment dégueu !

Bon ok, on ne l’a jamais avoué à personne … parce que si on admet que les instits savent de quoi ils parlent, on anéanti l’esprit du hamster sauvage qui est en nous, on vote Sarko aux présidentielles, et on pense dur comme fer qu’Hadopi a été mis en place pour protéger les artistes.

Puis d’abord, quand on a demandé à l’instit

Dis maîtresseuh ?! Pourquoi le marron qu’on mange s’appelle « marron » alors qu’en fait ce sont des « chataignes »?! Hein dis maîtresseuh ?!

bein elle nous a dit

C’est comme ça et pi c’est tout. Allez aujourd’hui on va étudier la feuille du marronnier !

Pfffffffff … Chier

Ouais on n’était déjà pas très polis à l’époque.

Traumatisée, je n’ai jamais remangé de « marron » avant de rencontrer LePoyeur qui, lui, a dû être nourri à la purée de marron midi et soir pour être accro comme ça … Mais bon du coup, il a fallu que je trouve des recettes avec cette substance malicieuse.

Et là, mes ami(e)s, j’en ai trouvé une à se taper la bourre cotonneuse pas terre ! J’ai vu ça chez Princesse Papille et c’est devenu un des Hits de la maisonnée en cake comme en moelleux individuels. Elle la tenait d’un blog qui a fermé et son propre blog est déserté depuis aout 2008, donc on va pas laisser perdre une recette pareille hein !

apercu

Pour la recette en photos, faut lire la suite.

Lire la suite

MAUL de la balance

Alors non, ce n’est pas une recette ce coup ci. Nan parce que j’avais dit que je parlerai d’autres choses que de recettes mais je ne l’ai jamais vraiment fait.
En même temps, le sujet d’aujourd’hui n’est pas hyper fun, mais je ne peux pas m’empêcher d’en parler … parce que c’est trop bien !

Ouais. J’en avais marre de ma balance Terraillon qu’on voit là :

etape1

Bon ok, elle faisait son boulot de balance sans rechigner, jamais entendu se plaindre. Par contre c’était une accro aux piles ! Tain je ne sais pas ce qu’elle faisait de toute cette énergie, alors qu’elle passait ses journées le cul assise sur le micro onde, mais elle tétait du lithium comme du p’tit lait !
Alors bon, pratiquement 2×4 euros de piles tous les deux mois, ça commençait à bien faire hein !

Et puis de toute façon, un jour, il fallait que ça arrive, j’ai mis une casserole avec le cul mouillé sur ma Terraillon et quand j’ai voulu enlever la casserole, le cul de la casserole est resté collé, emportant la Terraillon pendant un court instant dans les airs … Et comme les balances culinaires volent très mal, même nourries au lithium, et bein patatra sur le carrelage quoi.
Elle s’en est quand même bien tirée, plateau intact mais complètement désolidarisé de sa base, ce qui a mis un terme à sa fiabilité.

Lire la suite

Le « Top cookies » a son n°1 !

Et ouais, et ouais, et ouais messieurs dames ! A y est ! Le cookie de la mort qui tue c’est lui !!

Dora l’exploratrice peut aller se rhabiller, c’est moi qui ai découvert le trésor !
Bon en fait, y a quelqu’un qui l’avait déjà trouvé semble-t-il, puisque c’est chez Alice que j’ai déniché cette pépite …

Et pi c’est vrai que Dora l’exploratrice n’a jamais besoin de se rhabiller, sauf si j’ai loupé l’épisode où elle participe à un gang bang avec Babouche, Chipeur et Totor le taureau …

Bonjour, je suis Dora. Je m’adresse aux enfants, donc y a aucun risque que je leur fasse un épisode sur le gang bang tu vois. NO WAY ! Vas y répète après moi : NO WAY ! Encore une fois : NO WAY ! On utilise « no way » en anglais pour dire qu’il est hors de question de faire quelque chose.

Heu … Bien … Mais qu’est ce que tu fous sur mon blog culinaire toi d’abord ? T’as pas des étoiles à choper ou chais pas trop quoi ?!

C’est parce que j’ai faim. Courir dans les bois avec un singe et un sac à dos bourré, faut pas croire, ça creuse ! Je peux t’aider pour tes cookies ? I CAN MAKE IT ! Vas y répète après moi : I CAN MAKE IT ! Encore une fois ! I CAN MAKE IT !  On utilise « I can make it » en anglais pour dire qu’on est capable de faire quelque chose.

Heu … Si t’arrêtes pas de gueuler y a aucune chance ! … Bon, allez, je ne suis pas une sauvage, pose ton sac à dos, lave toi les mains et on va préparer les cookies de la mort qui tue !

apercu1

Lire la suite

Charlotte Ricotta Abricot

Des fois la vie bascule …

Ouais il suffit d’un rien pour que les projets tombent à l’eau …

J’étais là dans ma cuisine, le sourire aux lèvres, encore inconsciente du malheur qui allait me frapper … Alalala, quand j’y pense, comment ai-je pu vivre si longtemps dans cet état de béatitude ?!

Bon.

En fait … je m’en doutais un peu depuis quelques années. Plusieurs fois déjà, j’avais eu des doutes … Mais bon, c’est toujours pareil, on ne veut rien voir, on ferme les yeux, on se dit qu’il faut arrêter de psychoter et on nie l’évidence.

Là, la vérité m’a frappée de plein fouet, je ne pouvais plus me mentir à moi même  :  J’étais TROP PETITE pour choper CETTE PUTAIN DE BOITE DE PECHES AU SIROP DE MES DEUX !!!

Arrrrrrrhhh ouais ‘tain ! J’y suis preeeeeeesqueeeeeeeeeeeeeeeuh !

Arrrrrrrhhh ! Manque quelques centimètres pour la choper … Je sens que LePoyeur va s’en prendre une quand il va rentrer du boulot ! Nan mais quelle idée d’aller coller les trucs que j’utilisent à 10 mètres du sol (environ quoi) !

Nan j’vais pas l’engueuler en fait. J’vais faire plus fourbe : balancer ses slips sur le toit de la maison

ON VA VOIR S’IL TROUVE ÇA DROLE !!!

Hum.

Heureusement, c’est MOI qui ai rangé la boîte d’abricots … Donc, adieu la charlotte Ricotta pêche … Bonjour la charlotte Ricotta abricot !

apercu

Lire la suite

La recette sexy du Millionaire’s Shortbread

Et bein ! Je n’ai même pas eu un seul commentaire à ma recette précédente !!

Ouais, de toute façon, quand ça parle pas cul, personne ne s’intéresse.

J’ai d’ailleurs encore eu des requêtes bien douteuses venant de google :

– « slip plein de mouille » par exemple … Cette personne a atterri sur la recette du « roulé au torchon » … Bein ouais … le torchon mouillé quoi … N’empêche, apres une rapide recherche dans google, savez vous mesdames qu’il y a plein de mecs prêts à acheter vos culottes usagées ?! Sans déconner ! A coup d’une culotte par jour, y a de quoi mettre du beurre dans les épinards !

– « Eclate moi la rondelle » aussi.  Il ou elle a simplement atterri sur la recette de la tarte banane chocolat … avec ses bananes en rondelles bien sûr …

Donc pour faire plaisir à tout le monde, j’ai décidé de vous proposer une recette sexy. En plus, ça tombe bien, c’est la semaine du sexe ! Bon, moi je ne le savais pas, mais heureusement Perséphone est là pour nous informer.

Ceci dit, c’est une vraie recette qui marche hein.  Je l’ai vue chez Tuyau de Poêle ; sauf que là c’est interdit au moins de 18 ans 😛

apercu

Lire la suite

Cake courgette et chèvre

Mais dîtes donc, ça fait un bail qu’on ne s’est pas préparé un truc machin salé là !? Mais qu’est ce que c’est que cette histoire ?! Et personne ne dit rien ??! Pffff, j’vous jure …

Nan, promis je ne vais pas crier trop fort. Bein ouais vous êtes comme moi surement : la tête dans le cucul à cause de cette heure de sommeil perdu. Tiens mais ça rime en plus !

une heure de sommeil perdu,
La tête dans le culcul,
si t’as pas bien dormi,
ce soir c’est salami

Tain ! Le prochain blog, ça sera un blog de poème sur skyrock ! Trop bien !

Hum.

Nan mais je manque de sommeil c’est pour ça. Hum …

Bon, on va se faire un cake, ça va nous réveiller … Je l’ai vu chez La cuisine (et compagnie) selon Julie

Déjà on prépare tous nos pitits ingrédients :

  • 150 g de farine
  • 200 g de courgettes
  • 1 buche de chèvre
  • 3 oeufs
  • 100 g de fromage rapé
  • 12 cl de lait
  • 8 cl d’huile
  • 1 sachet de levure

On mélange tout et on obtient un truc comme ça

fini3

Intéressé(e)s ?

Bein faut pas rester là, faut cliquer dessous hein.

Lire la suite

Gâteau anniversaire multicouches

apercu1

Figurez vous que l’homme qui tient absolument à partager ma vie, a fêté hier ses 42 ans !

Oui il est vieux hein. Bon mais je le garde quand même mon vieux parce que si à la place j’en prends deux de 21 ans, je vais les avoir sur le dos toute la journée.

Bah ouais, qu’est ce qu’on fait de sa vie à 21 ans de nos jours ?
Bein on est étudiant et on boit des bières avec les copains.

Ou alors on est un peu rebelle, on est au chômage et on boit des bières avec les copains.

Comme je suis en congé parental avec deux enfants, je ne touche même pas 700 euros de la CAF, donc ça va faire juste pour élever 2 gosses et payer les bières.

Voyez.

Donc je garde mon vieux. Obligée.

Du coup, pour qu’il ait envie de rester (ouais parce que ça, c’est jamais gagné non plus hein), j’ai décidé de faire moi même son gâteau d’anniversaire.

Oui. C’est un gros risque en même temps, parce que si mon gâteau est tout pourri, bein il va se dire qu’il a une femme toute pourrite aussi…

Mais même pas peur !

Donc, si vous suivez un peu, LePoyeur aime le praliné. Il aime aussi la noix de coco et l’ananas.
J’ai donc réalisé un entremet avec :

– 1 base pralinée croustillante qui a fait ses preuves
– 1 couche de compotée d’ananas en boîte
– 2 couches de crème fouettée chocolat
– 1 couche de crème brulée à la noix de coco
– 1 couche de mousse mascarpone à la vanille

Et ouais ça rigole pas !

Nan mais il ne faut pas avoir peur ! C’est super facile en fait ! Il faut faire la compotée (15 minutes) et la creme brulée (5 minutes) à J-2 et les mettre au congel. Bon, j’ai pris une préparation de crème brulée toute faite hein, on n’est pas des sauvages.

A J-1 on fait la base pralinée (15 minutes), la crème fouettée au chocolat (15 minutes) et la mousse de mascarpone (15 minutes).

Ouais nan, vous ne rêvez pas, ce gâteau ne vous prendra même pas 1h30 décoration comprise.

p1050619

Lire la suite