Tarte aux brugnons


Le 23 novembre je vous disais au sujet du reste de lait concentré sucré

Mettez le reste au frais, la prochaine fois je vous parlerai d’une recette sympa de sablés pour l’utiliser. Nan mais promis spa dans deux mois.

Que peut on en conclure ?
– Je tiens mes promesses : en effet, « spa dans deux mois » puisque là ça fait 8 mois. (et toc !)
– Je ne tiens pas mes promesses : en effet, si vous êtes bien réveillé(e)s, vous avez pu constater que le titre de ce billet n’est pas « Recette sympa de sablés au lait concentré ouvert depuis 8 mois et poilu » … mais « Tarte aux brugnons ».
– Je me fous un peu de votre gueule et en plus je ne suis pas très polie : en effet. Nan, je ne rajoute rien, « en effet » résume bien la situation à lui tout seul ^^

Ouais ok, j’ai un peu laissé tomber le blog. Mais là je me suis dit « Allez ma sexy girl, fais leur un tit billet parce que le mois d’aout c’est trop la mort ».
En plus, contre toute attente, y a encore des gens qui viennent et, encore plus incroyableuh, y a encore des gens qui s’inscrivent à la mailing list !! Ouais ! Sans dec ! Des malades !
Donc devant tant d’amour, j’ai décidé de sacrifier ma sieste pour vous divertir. Sympa hein ?

Dans ma nouvelle maison que j’ai, y a un arbre. Bon, comme on est des nazes, on ne savait même pas ce que c’était. Mais là, on a vu des trucs pousser dessus et ce n’était pas des pommes de pin ni des carottes.

Ouaip des brugnons ! Ou des nectarines hein. Y a une histoire de noyau qui adhère ou qui n’adhère pas entre les deux, mais on s’en fiche un peu non ?

Alors maintenant, quand je fais une tarte, j’utilise toujours la pâte du Gâteau aux daims :
1. C’est trop bon
2. Pas besoin de rouleau pour l’étaler
3. Les proportions sont faciles à retenir (2×60 + 2×120)

Donc pour la pâte on a besoin de

  • 60 g de poudre d’amande
  • 60 g de sucre cassonade
  • 120 g de farine
  • 120 g de beurre pommade

On met tout dans un saladier et on mélange avec des doigts propres.
Si vous voulez des photos des étapes, je vous renvoie à l’article des Daims là hein.

Après on colle ça dans un moule dans un four préchauffé à 200 ° pendant 10 minutes.
Ensuite on jette un oeil parce que les bords ont parfois (souvent) tendance à s’affaisser (et c’est rien de le dire). Donc faut re-sculter un peu à la cuillère afin d’avoir un gâteau avec un fond et des bords, et pas une galette bretonne.
5 minutes de plus au four permet de figer la forme.

On recouvre alors le fond de compote de ce que vous voulez

Ouaip, z’avez vu, j’ai un nouveau moule. Fond en céramique et tour en silicone.
Le positif :
– ça se démoule vraiment très facilement
– ça ne prend pas de place (on roule le silicone, et on a juste une assiette à ranger)
– L’assiette peut servir d’assiette de présentation

Le négatif
– Si on veut que le gâteau refroidisse vite, l’assiette en céramique n’est pas une bonne idée. ça reste hyper chaud longtemps et on ne peut pas enlever le gâteau de l’assiette sans tout péter (solution : mettre du papier sulfuriser dans le fond)
– Ne pas casser l’assiette, sinon bein y a plus de moule (solution : ne pas cuisiner avec des moufles – Ne pas cuisiner si vous avez la maladie de Parkinson – Ne pas cuisiner si vous avez les mains moites)
– Ne pas égarer le p’tit bitonio qui relie les deux parties du silicone, sinon bein y a plus de moule (solution : toujours rester concentré(e) et ranger ce truc le plus vite possible – Ne pas cuisiner si vous avez Alzeïmer – )
– Il ne fait que 23 cm (oui, c’est déjà un bel homme, mais 1 cm de plus n’aurait rien gâché)

Mais revenons à nos brugnons nectarines brugnons nectarons …

On les coupe en lamelles et on les dispose avec amour

Ensuite on pond deux oeufs. Quand c’est fait, on les casse dans un saladier, on les saupoudre de 50 g de sucre et on les noie avec 25 cl de crème fraiche.
On fouette le tout en fixant les noyaux pour essayer de comprendre cette histoire de « j’adhère – j’adhère pas » à la con.

On verse ensuite tout ça sur la tarte. Pas plus haut que le bord.

S’il en reste, on chope un autre brugnon qu’on découpe en p’tits morceaux, on met ça dans un ramequin, on verse la crème et on collera ça au four avec la tarte. Faut pas gâcher et c’est tout con et très bon.

Et on met ça dans le four pour 25 minutes. Et ensuite TADAAAAAAAAAAAAAAAAAA



C’est pas beau ça hein ? C’est pas beau ? Du coup on n’y pense plus à cette histoire de noyaux hein ?!
Quoi ? Je n’ai pas mis le résumé des ingrédients ? Pfff … ok ok ok

  • compote de fruits (environ 120 g)
  • 4 petits nectarons (gna gna gna)
  • 25 cl de crème fraiche
  • 50 g de sucre
  • 2 oeufs

C’est bon là ? J’peux aller dormir ?

Bon je vous dis pas quand je reviendrai hein ^^

Publicités

6 Réponses

  1. A dans 8 mois.

  2. Et bien je suis bien contente d’avoir lu un nouvel article de toi ! ton humour me manquait et ta tarte est vraiment chouette !

    A une prochaine !

    *** Bises

  3. Cuisinez en se marrant !
    c’est trooooop booooon ^^

  4. So > Gna gna gna, fais pas ta maligne toi où je dis à tout le monde que t’as fait une sextape avec des chiens.

    Chouya > Moi aussi je pense à toi dès que je vois « Voici ». Mais notre amour est impossible, je suis déjà mariée.

    Lutune Maïtena> Valà, comme ça on a l’allure de tes « baigneuses » mais on a le sourire ^^

  5. J’en ai pas fait qu’une.

  6. Si tu parles de celle que tu as réalisée alors que je faisais un gang bang avec des écureuils, ça compte pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :